bratata
A+ A- A

logovide-150px

 

Médiathèque d'Anzin Saint Aubin

Qui a refroidi Lemaure ?

  • Imprimer
  • E-mail

Capture888.88Cette exposition enquête permet de découvrir le genre polar à travers un jeu à la frontière des univers de la littérature, de la BD et du jeu vidéo en immergeant le visiteur dans une enquête interactive où le suspense est maître.

Du mardi 6 mars au mercredi 4 avril 2018

Une technologie « transparente » basée sur le transmédia, le jeu et la
reconnaissance d’images.

 « Qui a refroidi Lemaure ? » est une exposition basée sur la narration transmédia,
soit l’utilisation combinée de plusieurs médias (ici, 6 kakémonos en support papier
ornementés de planches de BD + une tablette 7" mobile) qui favorisent le
développement de différents contenus explorables indépendamment les uns des
autres comme autant de portes d’entrée dans l’univers narratif de cette
enquête. La diversité des contenus – vidéos, mails, SMS, rapports, etc. – et
l’histoire singulière (avec des éléments en gigogne) œuvrent vers une prise en
main personnalisée ludique de l’exposition par le visiteur. Plongé dans la peau
d’un inspecteur stagiaire et immergé pendant 30 à 45 minutes dans l’univers
véritable du polar, le visiteur est totalement engagé dans l’histoire :
être un bleu, aidé du vieux routard Séraphin Limier, en train de résoudre
l’énigme qui entoure cet homicide…

Guidé par l’aspect graphique et l’interactivité ludique de cette « exposition policière », le visiteur tente de résoudre l’affaire criminelle en réalisant des actions qui lui sont suggérées par des infos cachées qu’il doit trouver. La situation d’apprentissage du métier commence : le récit non linéaire imbriqué comme un jeu de rôle se déroule avec une prédictibilité calculée engageant le « frais
limier » à trouver le ou les coupables – tout en lui laissant une marge de
narration puisqu’il existe plusieurs scenarii possibles. Ainsi, deux visiteurs
peuvent vivre l’expérience en même temps sans trouver le même coupable !

Muni d’un casque audio et d’une tablette 7", dont l’interface, simple d’utilisation, donne accès à une « boîte à outils » (comprenant téléphone, mail, SMS,
serveur d’archives, appareil photo), le visiteur parcourt l’exposition à la
recherche de détails BD. Autant d’images reconnues par sa tablette mobile qui
déclenchent des actions et l’avancement du déroulé de la fiction, qui se
nourrit de coups de fils, SMS ou courriels – directement envoyés au visiteur.

Intervention du brigadier en charge de l’accueil ou intervention de collègues au commissariat, recherche tactile d’indices, apparition de personnages en réalité augmentée, consultation d’archives via des vidéos, des rapports (celui du légiste, par exemple), interrogatoire des témoins et des suspects… Le visiteur pénètre même dans la zone interdite d’une scène de crime pour aider la police technique et scientifique dans son investigation minutieuse de l’appartement de la victime.

Au-delà de l’exposition et du visiteur-acteur, il y a l’écriture d’un
livret qui retrace en condensé un panorama du polar. Ce livret peut servir
d’outil pédagogique aux enseignants désirant faire connaître ce genre
littéraire aux scolaires. Il contient aussi des bibliographies sélectives qui
permettent d’aiguiller les visiteurs (selon leur tranche d’âge) vers leurs
futures lectures.